Villiers de l’Isle-Adam

revues.org

 Un dossier sur l’écrivain et des articles à propos  de ses Contes cruels.

Villiers de l’Isle-Adam. Le théâtre et ses imaginairesVilliers de l’Isle-Adam. Le théâtre et ses imaginaires
Sous la direction de Pierre Glaudes et Bertrand Vibert

 » Comme beaucoup d’écrivains du XIXe siècle, Villiers a longtemps ‎escompté du théâtre le succès et la reconnaissance littéraire : ‎d’Elën (1865) à Axël (1890), en passant par Morgane (1866) refondu en Le ‎Prétendant (1874), La Révolte (1870), Le Nouveau Monde (1875), ‎et L’Évasion (1887), son œuvre dramatique est très diverse dans son ‎inspiration, ses ambitions, ses sujets, son style. Ce volume ouvre des ‎pistes pour renouveler la vision du théâtre de Villiers par des approches ‎dramaturgiques qui la resituent dans le contexte de la scène de son ‎temps, mais aussi de celle d’aujourd’hui.‎

Faisant pendant à l’œuvre dramatique, les fameux Contes cruels ‎sont également hantés par l’univers du théâtre, son demi-monde, ses ‎comédiens et son imaginaire. Au-delà des frontières des genres, le théâtre ‎fut un moteur et un modèle pour l’écriture, posant la question de savoir si, ‎en somme, le meilleur de l’œuvre, y compris narrative, n’est pas dans sa ‎théâtralité. ‎

Le dossier est augmenté d’un inédit important, éclairant la postérité de ‎cette œuvre dramatique au tournant du siècle : la réécriture d’Axël par ‎Joséphin Péladan.‎ »

Sommaire

openeditionbooks

« Foules violentes et violées dans Les Contes cruels de Villiers de L’Isle-Adam »

 » Dans les Contes cruels, la foule est soit nommément évoquée, soit explicitement assimilée à d’autres aspects dont elle est variante ou métaphore : le Public, le Peuple, voire la Société ou l’Humanité même, et l’on juge de l’ampleur de la perspective ainsi ouverte, des détournements de sens auxquels l’emploi du terme peut prêter, des arrière-pensées qu’il atteste de la part du narrateur, des variations ou des contradictions éventuelles de sa propre position, lesquelles affectent aussi, le cas échéant, un autre terme et un autre thème présent dans ce recueil et dans tous les autres : les Passants »

NÉRY, Alain. Foules violentes et violées dans Les Contes cruels de Villiers de L’Isle-Adam In : La foule : mythes et figures : De la Révolution à aujourd’hui. Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2005. Disponible sur Internet : http://books.openedition.org/pur/34634. ISBN : 9782753546202. DOI : 10.4000/books.pur.34634.

BibliOdyssée

Les Contes cruels (1883) présentent une grande diversité de textes de longueur variable qui vont du récit fantastique à la satire, du lyrisme au tragique…

En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Contes_cruels

Villiers de l’Isle-Adam : Contes cruels (1883) & Nouveaux contes cruels (1888).  Un résumé du contenu des contes et une indication de leur registre.  La notion de recueil pour les Contes cruels. L’écriture de Villiers de l’Isle-Adam. La philosophie de Villiers de l’Isle-Adam. Le fantastique dans les Contes Cruels et les Nouveaux contes cruels. La dénonciation de la bêtise. Les femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *