Mille & un saints


il n'est si petit saint...




Saint Pattu

Saint PattuLe saint est invoqué par les hommes affligés d'un manque de galanterie et d'une incapacité notoire à se mouvoir avec grâce dans les jeux  & ris délicats de l'amour courtois et le dédale des conversations intimes et vibrionnantes avec le beau sexe mou.

Saint Pattu est le saint des hommes désespérés. Il a délivré de toute calamité bien des assassins compulsifs, des criminels en série et des violeurs patentés qui auront su à temps se ranger des voitures.

Nous apporterons, comme preuve indiscutable des merveilleux prodiges qui ne cessent de s'opérer par son intercession, le témoignage de M. Broussoulloux qui avait pris soin d'enregistrer sa première rencontre avec celle qui allait devenir son épouse et lui donner vint-trois enfants.

On voit comment, avec l'aide de saint Pattu, M. Broussoulloux a quitté les sentes désertes et rocailleuses du mutisme chagrin pour les chemins ombragés aux douces fragrances du conter fleurette. Signalons qu'au moment précédent les faits M Broussouloux était bègue et souffrait depuis son service militaire d'énurésie nocturne , de troubles obsessionnels du comportement et de phobies diverses

Témoignage

« Ah ! par pitié, Madame daignez calmer le trouble de mon âme, daignez m’apprendre ce que je dois espérer ou craindre... Par où, dites-moi, ai-je mérité cette rigueur désolante ? Commencez donc à me rendre plus de justice, en ne feignant plus d’ignorer ce que je désire de vous.

Permettez, Madame, que mon âme se dévoile entièrement à vos yeux ! Eh ! quoi, vous refusez toujours de me répondre ! rien ne peut vous fléchir ; et chaque seconde emporte avec lui l’espoir qu’il avait amené ! Ne m’abandonnez pas dans le délire où vous m’avez plongé ! Est-ce mon amour qui vous outrage ? Ah ! vous ne savez pas, vous ne saurez jamais, Madame, ce que vous me faîtes souffrir ! Placé entre l’excès du bonheur et celui de l’infortune, l’incertitude est un tourment cruel ! Quoi ! votre ami souffre et nous ne faites rien pour le secourir ?

Par quelle fatalité, Madame, le plus viril de mes sentiments peut-il vous inspirer l’effroi ? Votre imagination se crée des monstres ! Quoi! je vous demande un mot, un seul mot, pour dissiper mes craintes ! Mon Dieu, dîtes-moi oui et tout sera réglé ; ou devrais-je me punir par une constance à coup sûr inutile et dans laquelle on ne verra tantôt que du ridicule ?

Abuserez-vous de cet empire que vous avez sur moi ? Savez-vous jusqu’où peut aller mon désespoir ? Par où ai-je donc mérité, Madame, les reproches que vous me lancez, et la colère que vous me témoignez ? Croyez-vous que je ne sois point blessé par votre courroux ? Eh ! que craignez-vous donc, que pouvez-vous craindre d’un acte si naturel et qui restera un secret entre nous — signe de la confiance que vous-même avez semblé me permettre, et à laquelle je me suis livré sans réserve…   Je ne réclame, Madame, que le bonheur que vous voulez me ravir, me le refuserez-vous ?... Quoi, moi ! consentir à n’être point heureux ? Ah ! c’est méconnaître mon courage et ma constance. De quel droit disposez-vous d’une juste envie tendre et pressante ?

Je renouvelle ma demande : dîtes-moi oui ! Non ? Soit ! persistez dans votre cruel refus, mais laissez-moi mon amour 1.pngardent ; vous pouvez le désespérer mais non point l’anéantir ; il est indépendant de vous ! S’il est source de vos maux, il est aussi source de mes remèdes…

Vous me demandez ce que je fais avec mes cajolis ? Devrais-je, comme le commun des hommes, me laisser maîtrisez par les évènements ? Pourrais-je souffrir qu’une femme fût perdue pour moi, sans l’être par moi ? Eh ! depuis quand vous effrayez-vous si facilement ? D’où peut venir, Madame, le soin que vous mettez à me fuir ? Comment se peut-il que l’empressement le plus galant de ma part n’obtienne de vous que des procédés qu’on se permettrait à peine envers l’homme dont on n’aurait le plus à se plaindre ! Ah ! Madame, cessez de vous débattre et souffrez enfin que je vous honore !»

Pieuses vies & saintes œuvres

  1. Santa Carla
  2. Sainte Euchiasse
  3. Saint Gai-Gant (ste Euchiasse)
  4. Saint Gesticul
  5. Saint Gifle
  6. Saint Pattu
  7. Saint Pol (nouveau)
  8. Sainte Poubelle
  9. Saint Sardin
  10. Sainte Tartinella
  11. Saint Vaudou
  12. Sainte Vizirette

Miracules

Les miracules sont ces petits miracles qui enchantent notre vie. Ils sont le fait de saintes et de saints oubliés, non répertoriés ou timides. Rendons-leur hommage.

  1. C'était un vendredi
  2. La p'tite elle avait un rhume...
  3. Il avait fait un temps excécrable...

haut de page