« Lettres de non-motivation », Julien Prévieux

Pendant sept ans, Julien Prévieux a répondu avec ironie – et par la négative – à plus d’un millier d’annonces d’offre d’emploi. Ces « lettres de non-motivation » ont été adaptées à la scène par Vincent Thomasset; cette création radiophonique s’en inspire.

A lire, une sélection de lettres sur le site de Julien Prévieux:  http://www.previeux.net/pdf/non_motivation.pdf

A écouter, une adaptation radiophonique : Radiodrama – l’Atelier fiction (France Culture) :
https://www.franceculture.fr/emissions/l-atelier-fiction/radiodrama-23-lettres-de-non-motivation-de-julien-previeux

Lettres de non-motivation – Éditions Zones : http://www.editions-zones.fr/spip.php?article18

Note de l’éditeur :  » La lettre de motivation est un jeu social dont personne n’est dupe, un exercice obligatoire dans le rituel du recrutement. Julien Prévieux joue à ce petit jeu comme quelqu’un qui écrirait de vraies lettres, en réponse à des offres d’emploi qui lui auraient été personnellement adressées, et qui petit à petit, deviendrait fou, finissant lui aussi par envoyer des lettres automatiques, une machine écrivant à des machines. Son propos n’est pas celui du pastiche ou de la caricature (imiter, grossir le trait). C’est tout l’inverse : chacun des personnages qu’il incarne tour à tour fait apparaître, précisément son franc-parler, ce jeu social comme ce qu’il est un jeu factice, mensonger et, en définitive, d’une incroyable violence. On comprend que la plupart du temps cette lettre dans laquelle le candidat est censé se livrer, exprimer sa personnalité et ses désirs, n’aura même pas été lue avant d’atteindre la corbeille. En ce sens, la lettre de motivation apparaît comme la mise en scène de l’infériorité du demandeur et de la toute puissance de l’entreprise.
C’est cet exercice imposé de la fausseté, du mensonge en soi et de l’humiliation, que les lettres ici rassemblées, dans leurs formes variées, proliférantes, souvent dingues et toujours opiniâtres, font dysfonctionner.
À l’heure du « travailler plus » pour vivre moins, ces lettres de non-motivation nous réapprennent quelque chose de fondamental. Retrouver cette capacité, jouissive, libératrice, de répondre : non. »

Extraits en ligne sur le site de  Julien Prévieux.:  http://www.previeux.net/pdf/non_motivation.pdf

Académie de Nantes : jouer avec les codes : écrire une lettre de non-motivation.

« Le travail : un thème classique en début de première année de BTS, mais abordé par le biais de l’humour à travers une réflexion sur les codes et leur détournement. Le but de cette séquence est de faire écrire aux étudiants des textes non pas professionnels (lettres de motivation, C.V.) mais des textes littéraires sur le mode du jeu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *