Histoires naturelles d’Henri Michaux

Les déplacements d’Henri Michaux dans des territoires fictifs ont donné lieu à l’invention de pays et de peuples aux mœurs et coutumes étranges et fantastiques qui sont abondamment décrits dans En Grande Garabagne, Au Pays de la Magie, Ici Poddema. Tous ces textes sont regroupés dans Ailleurs et présentés ainsi par l’auteur :

« L’auteur a vécu très souvent ailleurs : deux ans en Garabagne, à peu près autant au pays de la Magie, un peu moins à Poddema. Ou beaucoup plus. Les dates précises manquent. Ces   pays   ne   lui   ont   pas   toujours   plu   excessivement.   Par   endroits,   il   a   failli   s’y apprivoiser. Pas vraiment. Les pays, on se saurait assez s’en méfier. Il est revenu chez lui après chaque voyage. Il n’a pas une résistance indéfinie. Certains lecteurs  ont trouvé ces pays un peu étranges. Cela ne durera pas. Cette impression passe déjà. Il traduit aussi le Monde, celui qui voulait s’en échapper. Qui pourrait échapper ? Le vase est clos. Ces pays, on le constatera, sont en somme parfaitement naturels. On les retrouvera partout bientôt… Naturels comme les plantes, les insectes, naturels comme la faim, l’habitude, l’âge, l’usage, les usages, la présence de l’inconnu tout près du connu. Derrière ce qui est, ce qui a failli être, ce qui tendait à être, menaçait d’être, et qui entre   des millions   de   « possibles »   commençait   à   être,   mais   n’a   pu   parfaire   son installation…»

*

Pour quelques histoires naturelles à venir, les adhérents de l’association BibliOdyssée trouveront au format pdf dix textes parus en 1930 et regroupés dans Mes propriétés (in La Nuit remue).

> Jacques Paquin : Du vivant et du visible les Histoires naturelles de Jules Renard, de Henri Michaux et de Pierre Morency. Revue Tangence, Numéro 73, automne 2003, p.39-58 –
> BibliOdysée en ligne :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *